hygiénisme

Qu’est ce que l’hygiénisme ?

L’hygiénisme est un mouvement de santé qui naquit aux USA, au début du siècle passé. Dans la Grèce Antique, il existait des Temples où le jeûne était pratiqué, dans le but de soigner les maladies. Les philosophes grecs étaient en faveur d’un tel mouvement. Celui qui cherche une santé naturelle se trouve confronté à une multitude de systèmes, médicaux ou naturels. L‘hygiénisme se distingue des autres systèmes en excluant les remèdes, même naturels, contrairement à la naturopathie. Dans les principes de l’hygiénisme, les facteurs nécessaires au maintien de la santé sont ceux-là mêmes auxquels il faut recourir pour la rétablir quelle que soit la maladie. Ces facteurs sont l’alimentation de qualité, les émotions positives, les pensées positives, l’exercice physique et la foi en une spiritualité quelconque.

Rencontre avec l’hygiénisme

Quand j’ai pris conscience que certains de mes organes n’étaient pas au mieux, j’ai rencontré l’hygiénisme. L’hygiénisme est venu à moi par le biais d’une chaîne YouTube animé par un thérapeute. J’ai voulu en apprendre davantage et j’ai commencé à me former et à expérimenter dans ce domaine. Ce courant de santé pose des bases intéressantes comme le fait de voir le symptôme comme un « ami » et non plus comme l’ennemi à abattre.

Ce qui rejoint en spiritualité la pensée non duelle. Le message de l’hygiénisme se rapproche du lâcher prise, du laisser faire, ce qui est assez peu compris dans nos sociétés dualistes. Notre société, fondée sur le principe de survie (l’Ego) a cette vision qui consiste à « bloquer » et à faire la guerre au symptôme pour l’éradiquer. On ne cherche donc pas à le laisser vivre et à penser qu’il peut avoir un intérêt quelconque pour notre système.

Une science sur le vivant

J’ai procédé à une réforme alimentaire en testant ma capacité de nettoyage du corps humain. Pendant 3 ans, j’ai arrêté tous les produits carnés et j’ai perdu 10kg avec également du muscle. Tout comme ma psyché, mon corps physique est très adaptable car il récupère rapidement. J’ai ainsi pu réaliser plusieurs jeûnes dont l’un à sec (sans nourriture et sans eau), pendant quelques jours. J’étais surpris de ne pas avoir d’effets secondaires. On parle beaucoup d’organisme en alerte dû à la détox car avec l’hygiénisme on l’enclenche vraiment comme une formule 1.

En effet, certaines personnes ne supportent pas quand la détox est trop importante et vont avoir peur des effets secondaires. Pour ma part, les jus de légumes, les jeûnes à l’eau, à sec ne m’ont jamais crée d’effets secondaires désagréables. Pendant un jeûne, je disposais de bien plus d’énergie qu’en temps normal. Encore aujourd’hui, je garde cette façon intermittente de me nourrir. Il m’arrive de ne rien manger de la journée pour finalement faire un seul repas et le tout avec une activité physique soutenue.

Iridologie

Dans l’hygiénisme, il y a une branche qui s’appelle l’iridologie. Cette science se base sur l’oeil pour refléter l’état interne de notre corps physique. Cet outil est très intéressant, il permet de mettre en lumière les faiblesses de notre génétique. J’ai par exemple une faiblesse au niveau du foie et de l’estomac, je prends soin dans mon hygiène au quotidien de ces deux organes. Quand les organes vont mieux, c’est également les émotions qui sont plus stables. Le foie c’est la colère et l’estomac l’acceptation dixit la médecine chinoise.

En conclusion

Tout ceci m’a permis d’explorer mon corps physique sur des aspects que je ne connaissais pas. Je suis très content de m’être formé dans ce domaine et surtout d’avoir expérimenté. L’expérimentation est la meilleure enseignante que vous pourrez avoir et ce, dans tous les domaines de la vie. Aujourd’hui j’ai trouvé ce qui me correspond sur le plan alimentaire et qui me permet de pouvoir rester mince et en forme. Une vraie bénédiction pour quelqu’un comme moi qui avait tendance à contrôler l’apport de nourriture par le passé.

J’ai songé à me lancer dans ce domaine et je m’étais inscrit dans une école de naturopathie. Cela ne s’est pas fait et sur le moment je n’étais pas content. Le destin a en effet prévu quelque chose qui dépassait à ce moment là ma vision étriquée du moment. Le mental est toujours pris à contre-pied et je cultive aujourd’hui cette philosophie du lâcher prise. Lorsqu’un événement désagréable survient, je cultive le détachement, c’est que quelque chose d’autre m’attend.

0 14