kinésiologie

Qu’est ce que la kinésiologie ?

La kinésiologie est une pratique destinée à favoriser un état d’équilibre et de bien-être physique, mental et émotionnel. Elle propose différentes techniques qui utilisent a réaction musculaire au stress. Le kinésiologue utilise le test musculaire pour identifier les déséquilibres sur les plans physique, mental, émotionnel et énergétique ainsi que les moyens à utiliser pour les rééquilibrer.

Le kinésiologue propose des outils de équilibrage qui associent des techniques occidentales basées sur les neuro-sciences à des techniques traditionnelles, chinoises notamment. Il vérifie que le système musculaire a retrouvé un bon fonctionnement énergétique.

Contexte

Pour resituer le contexte, je suis dans mon début de trentaine et je fais malaise sur malaise. Ma compagne de l’époque m’a indiqué son kinésiologue. Je suis fermé et je traîne les pieds pour aller le voir. Néanmoins la médecine ne m’ayant rien apportée, je suis dos au mur. Dans mon esprit, je me dis que je vais voir un charlatan de médecine alternative. Oui, vu ce que je suis devenu aujourd’hui, je reviens de loin 🙂

Rencontre avec le praticien en kinésiologie

En arrivant chez le praticien, j’ai vu une personne souriante et qui aurait pu être en âge d’avoir la retraite. Je lui annonce la couleur en lui disant qu’on m’a poussé à venir le voir. Que je ne suis pas en confiance et que je me méfie de tout ce qui est médecines parallèles. Je suis un informaticien et j’ai besoin de concret.

Il se met à rire et m’explique qu’il est un ancien informaticien dans le monde bancaire. Qu’à un moment, il a eu de graves problèmes de santé et qu’il en est venu à la kinésiologie, d’abord pour sa propre santé. Ensuite, il m’avoue qu’il ne croit en rien et encore moins en sa technique. En effet, les résultats pour lui sont suffisant pour avoir la foie et ne pas chercher à prouver que cela fonctionne.

Déroulement d’une séance de kinésiologie

Je commence à me détendre à la suite de ce que le praticien me racontait. Il m’a l’air honnête de de bonne foi. Je me dis alors, pourquoi pas tenter. J’avoue que les séances sont perchés : elles consistent à travailler sur des lignées familiales et de libérer ce qu’il appelle des mémoires cellulaires.

Il commence par me montrer ce qu’est un test faible et un test fort. Il m’explique qu’en fonction de mes pensées, je peux soit renforcer mon corps, soit l’affaiblir. En interrogeant mon corps, et mon inconscient, le praticien peut déterminer les mémoires cellulaires à transmuter. Il s’agit de mémoires héritées des lignées transgénérationnelles en lien avec des mécanismes égotiques de survies.

Toutes ces mémoires limitantes, perçues par le praticien, sont à libérer. On travaille ainsi sur la lignée maternelle et paternelle et on libère les charges émotionnelles contenues dans chacun d’elles. Le praticien fait canal, je le vois prendre comme des décharges électriques quant il va libérer certaines mémoires. A cette époque je ne ressens pas grand chose du travail énergétique qui est en train de se faire.

En revanche, je pouvais percevoir que le praticien ne se ménageait pas et que ça lui arrivait d’être assez fatigué après son travail. Pour la libération on fini par un exercice de mouvement oculaire tout en répétant certains mots clés avec la parole. Je pense qu’aujourd’hui on pourrait apparenter ça à l’EMDR.

En conclusion

Quand je sors de son cabinet, je ne comprends pas grand chose à ce qui a été fait. Par contre, je me rends compte que je ressens un bien-être immense. Je me sens plus léger et une joie intérieure étant tellement présente que j’avais envie d’embrasser n’importe quel passant dans la rue.

De séance en séance, j’ai vu mon état s’améliorer. Cela me suffisait à me convaincre des bienfaits de cette thérapie. Je fini au bout de quelques séances à ne plus en avoir besoin, estimant alors avoir réglé le problème pour lequel j’étais venu initialement. Aujourd’hui ce thérapeute n’est plus de ce monde, paix à son âme, j’en garde un très bon souvenir.

 

0 19